Quelle place pour le travail à l’école ?

Visioconférence du 3 décembre 2020 de Dominique Millet, formateur pour adultes

Il peut paraître paradoxal de lier École et Travail, tant, d’un point de vue historique, il s’agissait de mondes foncièrement séparés : le monde de l’école était seulement ouvert aux clercs auxquels l’apprentissage de la lecture et de l’écriture donnait accès aux textes sacrés et à leur reproduction.

Ce monde a progressivement élargi son recrutement vers l’aristocratie puis la bourgeoisie et son objet vers la culture classique. A l’opposé, la transmission du savoir dans le monde du travail s’opérait par transfert d’expérience, des plus âgés et compétents aux plus jeunes et inexpérimentés. Ce n’est qu’avec les lois limitant le travail des enfants que, de manière très progressive, l’enseignement s’est occupé de formation professionnelle.

A partir de ce paradoxe initial, Monsieur Dominique Millet nous fait profiter de son expérience de chercheur en évoquant le travail scolaire et les avantages – ou les désavantages – qui facilitent -ou oblitèrent- l’acquisition des connaissances.

Donec ut Phasellus consequat. neque. Aenean