2017-2018 : Questionner le progrès

Image mise en avant Cycle 2017-2018

Les recherches récentes nous apprennent que l’histoire de l’humanité n’est finalement qu’un très long mouvement dans l’espace, l’origine des hominidés se trouvant en Afrique australe, mais aussi dans les diverses techniques qui ont permis à l’homme d’avoir une prise sur la matière pour améliorer ses conditions d’existence.

Ce mouvement, fortement accéléré au cours des siècles récents, a étendu la connaissance du monde et des choses, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, et, dans les domaines des plus divers, amélioré la situation globale de très nombreux humains, même si cette amélioration n’a pas été également profitable pour tous.

Mais, faute de recul suffisant ou de simple prudence dans sa mise en œuvre, ce mouvement a aussi été accompagné de désordres dont l’accumulation et la fréquence constituent des menaces pour le devenir de l’humanité elle-même, que l’on songe aux armes de destruction massive, aux déchets divers des sociétés de consommation, à la surexploitation des ressources naturelles, aux phénomènes qui concourent à la dégradation climatique.

C’est pourquoi le Centre culturel Hâ 32 propose de « Questionner le progrès », pendant le cycle 2017-2018.

Jean-Pierre Bouscharain, président

Donec Nullam quis ut felis leo. nec Donec elit. lectus